Neige/verglas, quel comportement adopter ?

Voiture, Neige

Adapter sa conduite en cas de neige ou de verglas

 

Alors qu’une vague de froid et de neige sévit sur la France, voici quelques conseils pour affronter ces conditions de circulation hivernales avec un maximum de sécurité.

 

Cela sonne comme un rendez-vous habituel, mais auquel personne ne veut se rendre. Chaque année, aux premiers flocons et couches de verglas, les pertes de contrôle ou les glissements de véhicules sont légion. Ajoutez à cela les bouchons et ralentissements interminables causés par ce genre de péripétie et vous êtes servi. Alors, pour éviter ce genre de scénario, il faut tout de même prendre quelques précautions.

 

Être prévoyant

 

La première précaution à prendre, c’est celle qui consiste à se préparer aux difficultés de circulation. Pour les personnes habitant dans les zones montagneuse, il en va de sois que l’équipement de votre voiture doit comprendre des pneus hiver.

Il faut donc, vérifier avant de se déplacer, les conditions de circulations et météo qui sont prévues. Penser notamment à prendre des chaînes avec vous, au cas où, ou encore à vérifier le niveau de liquide lave-glace, et ajouter de l’antigel. Les outils classiques mais efficaces tels que les raclettes et chiffon sont tout autant recommandés, afin d’éviter que le dégivrage de votre pare-brise, ne prenne trop de temps.

 

Changer sa conduite

 

Il en va de sois que votre conduite ne doit pas être la même lors d’intempéries qu’à l’accoutumée. L’adaptation de votre conduite doit se faire lorsque l’adhérence de la route est changée ou diminuée. Il faut alors anticiper le comportement de votre véhicule. Ainsi, réduisez votre vitesse, augmenter la distance entre les véhicules devant et derrière vous afin de vous laisser le temps de réagir en cas de perte de contrôle, mais penser, si c’est le cas, de freiner le moins sèchement possible. Plus l’adhérence est diminuée, plus il est conseillé de conduire calmement et prudemment.

Nous recommandons aussi, pour ceux qui le peuvent, l’inscription à un cours de conduite sur neige. Ces stages sont souvent proposés dans les stations de sports d’hiver.

 

Les pneus hiver

 

Ces quelques précautions de conduites ne doivent pas vous dispenser d’équiper votre véhicule de pneus d’hiver. Ces derniers sont recommandés lorsque la température chute en dessous des 7°C. En effet, même s’il ne neige ou ne pleut pas, la gomme des pneus normaux se durcit en dessous de cette température, ce qui réduit fortement sa capacité d’adhésion. Il ne faut surtout pas conduire sur des routes enneigées avec des pneus été, a défaut de multiplier grandement les risques d’accident, et ce, peu importe le niveau de conduite du ,ou de la conductrice.

On rappel notamment que les pneus hiver ne doivent pas être montés seulement sur les roues motrices, mais bien sûres les quatre. Cela perturberait l’équilibre de votre voiture, ce qui augmente fortement le taux de risques, et encore plus, lorsque le taux d’adhésion à la route est faible.

 

Pensez donc bien, en hiver, à prendre toutes les précautions nécessaire avant de prendre la route par temps de neige ou de fortes précipitation. N’hésitez pas à adapter votre conduite selon la météo et l’état de la route.

Releated Post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *